Salesforce, Slack, et les solutions Cloud.

Début décembre, l’une des grosses nouvelles dans le monde de la Tech était le rachat de Slack par Salesforce. En acquérant la solution de messagerie instantanée d’entreprise, Salesforce confirme ses ambitions à étoffer ses solutions business, le but étant de devenir un acteur incontournable software et infrastructure. Car au-delà d’être un fournisseur CRM, c’est aussi un acteur Cloud qui grossis, avec des solutions CDN.

État des lieux des acteurs principaux Cloud

Actuellement, il y a 3 acteurs majeurs des services Cloud : Microsoft Azure, Amazon Aws et Google Cloud. Nous avons déjà présenté ces acteurs majeurs ici : https://www.cerebro-technologie.fr/index.php/cloud/, mais voici un rapide comparatif.

Entre ces trois acteurs, il n’y a pas vraiment de classement, les technologies et les offres évoluant rapidement. Mais quelques points peuvent être d’ores et déjà avancés. Microsoft Azure est un service Cloud proposant des offres de type PaaS (plateform as a service) et IaaS (infrastructure as a service). Microsoft est aussi le propriétaire de solution SaaS (software as a service), comme la célèbre suite office 365, preuve de leur maitrise logiciel et de leur place d’acteur dominant sur la scène informatique.

Amazon AWS propose aussi des solutions Cloud SaaS, PaaS et IaaS, mais à commencé plus dans l’hébergement de données et l’acheminement de celles-ci. Disposant de services d’acheminement de données et des backbones internet, de nombreux opérateurs internet font appel à Amazon et son service CDN (content digital network) pour fournir les connexions optimales entre les différents serveurs partout dans le monde.

Google enfin, initialement plus orienté stockage de données et services SaaS, se trouve en solution intermédiaire. Leur réseau propriétaire se développe, leurs serveurs de stockages sont parmi importants du monde, leurs suites de travail collaboratif est un des plus adoptés du grand public et des PME. La société mère, Alphabet, n’hésite pas à expérimenter dans des domaines précurseurs, comme le projet d’internet par ballons-sondes Loon. En faisant profiter à toutes les filiales des avancées et améliorations découvertes, c’est l’innovation, l’amélioration et la fiabilisation des solutions proposées par Google Cloud qui sont améliorées.

Mais tous trois travaillent sur une chose primordiale : le CDN. Stocker et conserver les données nativement, posséder et contrôler les canaux de transmission, dans le but d’être le plus rapide possible sur l’acheminement des données et subir le moins d’influence extérieure.

Les besoins stratégiques de Salesforces

Au-delà de l’aspect logiciel CRM de Salesforce, il y a des besoins. Pour pouvoir piloter un CRM à l’échelle mondiale comme dans les cas d’Adidas ou de Gazprom-Energy, qui ont des activités sur toute la planète, il faut être capable de délivrer des données sensibles et confidentielles partout dans le monde, et le plus rapidement possible. Rien que par ce postulat on peut voir pourquoi les offres cloud de Salesforce se renforcent : Le développement d’un CDN interne était nécessaire, pour pouvoir garantir l’usage d’un outil Cloud partout dans le monde, sécurisé et performant. Salesforce s’est mis à proposer des offres Cloud et CDN en parallèle de leurs propres usages pour mettre à profit leur expertise acquise en interne.

Avec le rachat de Slack par Salesforce annoncé le 1er décembre 2020, le groupe confirme la volonté d’étoffer son panel d’outils et de services pour concurrencer sérieusement les acteurs déjà installés. L’intégration de Slack est déjà une des options proposées par le CRM. Mais ce n’est pas le premier rachat réalisé par le groupe, qui en début de décennie dernière avait commencé par acquérir des groupes versés dans la Data. Les acquisitions se sont poursuivies toute la décennie, évoluant doucement sur l’acquisition de solution SaaS comme Rebel Mail, MapAnything et Tableau en 2018 et 2019.

Avec ce dernier rachat, Salesforce s’inscrit plus que jamais comme un acteur grandissant et incontournable de la relation BtoB et BtoC.

Tribune
Candidatures
Contact